Chelsea Crew Escarpins Oren Années 50 en Velours Vert Émeraude

€ 79,95 TTC
Vous cumulez 80 TopPoints à l'achat de cet article.
Taille sur l'étiquette UE
Conseils pour choisir la bonne taille et guide des tailles

Taillent normalement. 

ASTUCE !

Affichez les tailles en cm inch

Nos mensurations : FR/ES UE Talon
36 36 36 7
37 37 37 7
38 38 38 7
39 39 39 7.5
40 40 40 7.5
41 41 41 7.5
42 42 42 7.5

Il s'agit de notre propre tableau de tailles : ces chaussures ont été mesurées et essayées par nos collaboratrices de TopVintage. Pour ne pas vous induire inutilement en erreur, nous n'avons pas mentionné de dimensions spécifiques. Consultez notre indication de taille et notre éventuel CONSEIL ! : vous ne pourrez pas vous tromper !

Description

Ces escarpins Oren des années 50 sont créés sous le signe de la lettre V : de Véritables merVeilles d’inspiration Vintage en Velours Vert émeraude ! Réalisés en beau tissu vert émeraude à l'allure de velours, ces superbes escarpins sont dotés de brides croisées, de bouts plutôt pointus et d'un haut talon solide. En outre, grâce au lit de pied en cuir tout doux, ils sont très confortables. Va-va-va-voom… heu... Velours !

 

  • Bout plutôt pointu
  • Brides de cheville croisées réglables
  • Haut talon solide
  • Lit de pied confortable en cuir
  • Semelle antidérapante
▾En savoir plus
  • Expédition gratuite pour NL, BE, DE, AT, FR, LU & UK
  • expédition gratuite vers tous les autres pays à partir de 250 €
  • Si une commande est passée du lun. au ven. avant 17 h, elle sera envoyée le jour même vers les Pays-Bas. Pour tous les autres pays, avant 15 h 30
  • Toujours la bonne taille grâce à nos conseils uniques !
  • Chaque article est mesuré et essayé
  • Délai de réflexion de 30 jours
    Pas satisfaite ? Remboursée !
  • Tout sur notre service de retours
Soins et matières
  • Semelle intérieure en cuir véritable
  • Velours
  • Métal commun doré
  • Tissu
  • Semelle synthétique
  • Éviter tout contact avec l'eau/le parfum/les produits d'entretien

Il n'y a pas encore d'avis sur cet article

Les dernières merveilles...
Tchat